top of page

CHRONIQUE LITTÉRAIRE : Septembre 2023

Marie-Noëlle a profité de l’initiative “Le 12 août, j’achète un livre québécois” pour faire le plein de littérature d’ici. Dans cet article, elle vous donne son avis sur les livres qu’elle s’est procurés lors de cette journée.


Je suis une adepte des livres québécois! Nous sommes chanceux.ses d’avoir une culture littéraire aussi foisonnante et il me fait donc toujours plaisir de découvrir de nouveaux.elles auteur.ices d’ici ou de revisiter celleux qui m’ont déjà conquise. Dans ce billet, je te parle de trois œuvres dont deux sont des premiers romans et dont l’une nous est livrée par une autrice déjà bien établie.


Trois livres qui renferment des thèmes et des styles d’écriture différents, mais qui partagent une même forme: la série de fragments.


 

Un livre bleu qui repose sur une table, entouré d'un journal et d'un petit café

Daddy Issues, Elizabeth Lemay (Boréal)


Publié en 2022, Daddy Issues est le premier roman d’Elizabeth Lemay. Dans celui-ci, on parcourt les va-et-vient de la conscience d’une maîtresse quant à sa relation avec son amant plus âgé.


Je qualifierais ce livre de roman coup de poing. Dans une dynamique qui semble, d’un point de vue externe, surtout profiter à l’amant, la narratrice lucide reprend le pouvoir qui lui revient et nous fait, ainsi, remettre en question nos a priori. Les propos sont crus, vrais et dérangeants par moment. Tellement qu’il m’a été difficile de déposer le livre. Tout au long de la lecture, j’avais envie de découvrir ce que l’autrice avait à ajouter, ce qui ne m’arrive pas toujours lorsque je lis un livre sous forme de fragments. Malgré quelques longueurs vers la fin du roman, j’ai adoré ce premier livre d’Elizabeth Lemay. Je surveillerai assurément ses prochaines publications.


 
Un livre coloré, arborant un oiseau et des taches de couleur, reposant sur un banc brun, sur fond gris

Quand viendra l'aube, Dominique Fortier (Alto)


J’adore Dominique Fortier! Elle est parmi mes auteur.ices québécois.es préféré.es. Ses oeuvres savent toujours me toucher par leur vulnérabilité et la justesse avec laquelle elles dessinent le monde. J’avais donc très hâte de me plonger à l’intérieur de son petit dernier.


Quand viendra l’aube a été à la hauteur de mes attentes. Dominique Fortier y signe un texte très intime dans lequel il est question de la mort de son père, de deuil, de souvenirs, de l’accompagnement de la nature dans les moments plus pesants de la vie. Un petit livre qui se lit facilement, mais qu’il est nécessaire de contempler et de savourer lentement pour en apprécier toute la grandeur. Je le conseille à celleux qui ont envie d’une lecture rapide qui saura assurément les émouvoir.


 

Un livre reposant sur une table brune, entouré d'une plante

La Minotaure, Mariève Maréchale (Triptyque)


La Minotaure est le premier roman de Mariève Maréchal, il a été nominé pour le Prix du Gouverneur Général de 2019.


Dans son livre, l’auteurice décrit une enfance difficile et une vie à l’intersection de plusieurs systèmes d’oppression desquelles iel tente tant bien que mal de s’émanciper. Le roman met en mots un fort besoin de liberté de la part de l’auteurice tant dans son identité de genre que dans toutes les sphères de sa vie. J’ai trouvé ce roman vrai, généreux et empreint de force. Si tu cherches une lecture queer et que tu es prêt.e à être chaviré.e, je te conseille cette oeuvre.



 

Bon mois de septembre! En ce mois de la rentrée, je te souhaite de réussir à trouver un peu de temps dans ton horaire pour lire tranquillement si le coeur t’en dit!




61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page