top of page

CHRONIQUE LITTÉRAIRE : Novembre 2022

Dernière mise à jour : 14 janv.


Ce mois-ci, Marie-Noëlle nous propose un ouvrage de Julianne Léveillé-Trudel, paru aux éditions la Peuplade en octobre 2022. Un roman qui l'a bercée, enveloppée, bouleversée.


 

On a tout l'automne




« Septembre au Nunavik, la toundra se couvre de petits fruits rouges flamboyants. Une jeune femme retourne à Salluit, deux ans après sa dernière visite, et quelques leçons d’inuttitut plus tard. Certains des enfants qu’elle a connus au camp de jour sont maintenant adolescents. Maggie, Sarah, Louisa, Elisapie et Nathan aiment sortir en quatre-roues, pêcher ou encore partir plusieurs jours chasser le lagopède. Ils ont leurs secrets, leurs blessures. Leur enfance s’évapore sous les aurores boréales.


Dans ce roman, où la résilience d’une communauté tournée vers l’avenir de sa jeunesse ne vacille jamais, il n’y a pas d’âge pour devenir adulte. Alors que soufflent les premiers blizzards de l’automne, Juliana Léveillé-Trudel offre un récit tendre sur le deuil et la peur de perdre ceux que l’on aime. »


J’attendais ce roman avec impatience puisque le dernier (et aussi premier) de Juliana Léveillé-Trudel, « Nirliit », paru en 2015, m’avait complètement bouleversée. « On a tout l’automne » m’a fait le même effet. L’autrice y raconte une histoire nordique parfois dure et parfois lumineuse en l’enveloppant d’une poésie et d’une sensibilité désarmantes.


Juliana Léveillé-Trudel sait broder ses phrases avec une telle délicatesse et une telle justesse, ça en est presque douloureux de beauté.


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page